Nawale Hadouiri, première vice-présidente de l'ISNI

« Un interne choisit une spécialité souvent après une expérience en stage »  Abonné

Par
Publié le 29/09/2020
La première vice-présidente de l'Intersyndicale nationale des internes (ISNI) analyse les motivations des jeunes dans les choix de spécialité et juge primordial de développer des stages dans les disciplines délaissées.

Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Que vous inspire le classement des choix de postes d'internat ?

NAWALE HADOUIRI : La filiarisation des spécialités a mis en lumière l'engouement pour des disciplines déjà très prisées dans les diplômes d'études spécialisées complémentaires (DESC) comme les maladies infectieuses et la chirurgie plastique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte