La Légion d'honneur pour la directrice du CNG, une semaine après le succès des ECNi

Par
Christophe Gattuso -
Publié le 05/07/2016
ecni deco

ecni deco
Crédit photo : S. TOUBON

La ministre de la Santé va décorer de la Légion d'honneur, ce mardi soir 5 juillet, Danielle Toupillier, directrice du Centre national de gestion (CNG). Cette distinction est remise moins d'une semaine après la publication des résultats des premières épreuves classantes nationales informatisées (ECN), sans incident majeur. Du 20 au 22 juin, 8 124 candidats ont planché sur tablettes simultanément dans 34 centres d'examen… avec succès.

À la tête du CNG depuis 2007, Danielle Toupillier a assuré le pilotage de l'informatisation de ces épreuves. Ce chantier, éminemment compliqué et sensible, a donné des sueurs froides aux organisateurs et aux étudiants. Plusieurs épreuves tests avaient ainsi dû être annulées en décembre et en mars.

Un projet mené en trois ans

À cette occasion, le CNG avait essuyé de nombreuses critiques mais sa directrice est toujours restée optimiste malgré ces complications. Elle a su fédérer ses équipes, les entreprises prestataires, doyens et étudiants autour de ce projet mené en un temps record (moins de trois ans).

« L'organisation de ces épreuves au format numérique dans plusieurs centres d'examen est une première mondiale », avait salué Marisol Touraine, lors d'une visite au Centre national de gestion, le dernier jour des ECNi 2016.

Outre l’organisation de 19 concours nationaux médicaux et administratifs, le CNG, établissement public administratif sous tutelle du ministère de la Santé, est chargé de la gestion des carrières des praticiens hospitaliers, personnels enseignants et hospitaliers, directeurs d’établissement, ou encore des commissions nationales des autorisations d’exercice des médecins, pharmaciens, odontologistes et sages-femmes à diplôme européen ou hors Union européenne.


Source : lequotidiendumedecin.fr