Fin du numerus clausus, de la PACES et des ECN : les études médicales se métamorphosent mais resteront sélectives

Par
Sophie Martos -
Publié le 17/01/2019
paces

paces
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

C'est un signe qui ne trompe pas. La réforme de l'accès aux études en santé (médicales, pharmaceutiques, odontologiques et maïeutiques) est actée dès le premier article de l'avant-projet de loi de santé, avec la suppression officielle du numerus clausus (article L631-1 du code de l'Éducation).   

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?