Urgences : six mois de crise, quels arbitrages ?

Par Martin Dumas Primbault
Publié le 02/09/2019
- Mis à jour le 02/09/2019

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

La résolution du conflit qui secoue les urgences est devenue une priorité absolue pour Agnès Buzyn. Quand bien même les hôpitaux ont surmonté les tensions estivales sans incident majeur, le mouvement de grève qui dure depuis bientôt six mois ne faiblit pas.

Le collectif inter-urgences, composé de paramédicaux, revendiquait fin août plus de 200 services en grève sur le territoire. « C'est deux fois plus qu'avant l'été et on en attend 250 pour la rentrée », s’enthousiasme Hugo Huon, son président.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?