Le point de vue du Dr François Braun*

Terrorisme : les urgentistes sont prêts... mais ce n'est pas suffisant !  Abonné

Publié le 12/11/2019

Depuis le 11 septembre 2011, la réponse aux actes terroristes n'a cessé de s'améliorer, estime le chef de service des urgences de Metz, qui revient sur la doctrine Orsan et les formations mises en place pour optimiser la rapidité et la qualité de la prise en charge des victimes. Mais, pour conserver sa capacité d'intervention, l'hôpital est à protéger aussi, rappelle le patron du Samu aux pouvoirs publics en plein conflit des urgences.

.

Les attentats qui ont atteint notre pays ces dernières années ont brutalement remis notre système de santé face aux risques qu’il doit prendre en compte et à ses responsabilités dans la résilience de la nation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte