Le point de vue du Dr François Braun*

Terrorisme : les urgentistes sont prêts... mais ce n'est pas suffisant !

Publié le 12/11/2019

Depuis le 11 septembre 2011, la réponse aux actes terroristes n'a cessé de s'améliorer, estime le chef de service des urgences de Metz, qui revient sur la doctrine Orsan et les formations mises en place pour optimiser la rapidité et la qualité de la prise en charge des victimes. Mais, pour conserver sa capacité d'intervention, l'hôpital est à protéger aussi, rappelle le patron du Samu aux pouvoirs publics en plein conflit des urgences.

.

Les attentats qui ont atteint notre pays ces dernières années ont brutalement remis notre système de santé face aux risques qu’il doit prendre en compte et à ses responsabilités dans la résilience de la nation.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)