De jeunes urgentistes pleinement opérationnels dans un an

Les « docteurs juniors » bientôt sur le pont  Abonné

Par
Publié le 13/10/2020
Secrétaire du Collège national des universitaires de médecine d’urgence, la Pr Sandrine Charpentier explique les enjeux de la quatrième et dernière année du DES qui va démarrer en novembre pour la promo de 2017.
La mise en responsabilité sera progressive

La mise en responsabilité sera progressive
Crédit photo : phanie

Les « docteurs juniors » vont bientôt arriver dans les services de médecine d’urgence et les SAMU/SMUR. « Ils seront là en novembre prochain. On devrait avoir environ 70 % des effectifs de la promotion qui est entrée dans le DES de médecine d’urgence en 2017. Parmi les 30 % restants, on trouve notamment des gens qui ont choisi de faire une formation spécialisée transversale (FST), par exemple en urgences pédiatriques ou en médecine du sport.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte