Information du grand public et recours aux nouveaux outils

Des voies de progrès pour les urgences cardiologiques  Abonné

Par
Publié le 13/10/2020
Au cœur du métier de l’urgentiste, arrêts cardiaques et les syndromes coronaires aigus restent un défi. Les registres apportent des pistes pour améliorer leur pronostic.
Les médecins ont un rôle important d’information à délivrer à leurs patients

Les médecins ont un rôle important d’information à délivrer à leurs patients
Crédit photo : phanie

« Pour l’instant, nous avons échoué à améliorer le pronostic des arrêts cardiaques extra-hospitaliers », souligne le Pr Frédéric Lapostolle (Bobigny). Dans cette situation, chaque minute compte et, pour améliorer le délai à la prise en charge, les voies de progrès se situent plutôt du côté du patient et de son entourage que des médecins. Le recours précoce au massage cardiaque externe et au défibrillateur améliore le pronostic. Cela a été bien démontré dans une étude menée dans les casinos de Las Vegas, où les agents de sécurité avaient été formés à leur utilisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte