Au ministère, les syndicats de PH pratiquent la politique de la chaise vide   

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 27/11/2019

Crédit photo : S. Toubon

Le Conseil supérieur des personnels médicaux (CPSM) prend l'eau. En cause : l'ampleur de la crise à l'hôpital, qui parasite les relations entre le ministère de la Santé et les six intersyndicales de praticiens hospitaliers (PH) au point de voir ces dernières boycotter la quatrième réunion plénière prévue ce jeudi 28 novembre. La précédente rencontre du CSPM, le 19 novembre en présence d'Agnès Buzyn, avait été annulée.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)