Dossier

Malgré 1,5 milliard de plus sur trois ans et une reprise de dette

Hôpital : le plan d'urgence déçoit les soignants Abonné

Publié le 25/11/2019
Hôpital : le plan d'urgence déçoit les soignants

Edouard Philippe et Agnès Buzyn, deux ministres pour « redonner de l'oxygène » à l'hôpital
SEBASTIEN TOUBON

Un plan pour rien ? Mercredi dernier, Agnès Buzyn présentait, pour la troisième fois en cinq mois, un train de mesures pour calmer la grogne à l'hôpital. Mais la ministre pourrait avoir manqué sa cible. Les arbitrages, annoncés conjointement avec Édouard Philippe, ont fait grincer plus de dents qu'ils n'ont fait sourire. Signe d'une situation de crise, le Premier ministre a pris la main, même s'il a rendu un hommage appuyé à Agnès Buzyn. Au menu principalement : 1,5 milliard d'euros supplémentaires sur trois ans, la reprise d'un tiers de la dette des hôpitaux (10…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte