Entretien avec un médecin psychiatre à Quimperlé

Dr Thierry Bonvalot : «Les signes cliniques ne me laissaient aucun doute quant à sa dangerosité»  Abonné

Par
Christian Delahaye -
Publié le 12/03/2020
Alors qu’il présidait la CME du CH de Quimperlé, le Dr Thierry Bonvalot, psychiatre, avait alerté en 2006 le directeur de l’établissement sur l’ « incompatibilité des fonctions » du Dr Le Scouarnec avec le profil qu’il avait diagnostiqué. Il est le seul à avoir activé l’alarme. Sans être entendu.

Crédit photo : DR

Le Quotidien – Comment le Dr Le Scouarnec a-t-il attiré votre attention ?

Dr Thierry Bonvalot – J’avais appris par la presse locale sa condamnation pour détention de fichiers pédophiles, puis j’ai noté la manière troublante dont il avait pris fait et cause pour un collègue accusé de viol, un radiologue qui sera par la suite condamné à 18 ans de prison ; enfin j’avais été alerté par un grave loupé qu’il avait commis lors d’une intervention sur un enfant et par son refus de s’en expliquer auprès des parents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte