Gras, salé, sucré - Les goûts se discutent

Gras, salé, sucréLes goûts se discutent

22.10.2015
Les préférences individuelles pour le gras, le salé et le sucré influencent les choix alimentaires, lesquels -en retour- exposent plus ou moins la personne à ces sensations. Pour établir des relations entre les préférences, les expositions sensorielles, les consommations alimentaires et les caractéristiques sociodémographiques, pondérales et psychologiques des sujets, des chercheurs français ont élaboré des outils spécifiques dans le cadre du projet EpiPref (1).
  • Les goûts se discutent - 1
  • Les goûts se discutent - 2

    Les goûts se discutent

Les industries agroalimentaires se sont engagées dans des chartes nutritionnelles pour réduire la teneur en gras, sel, sucre de leurs produits. Mais leurs efforts doivent se poursuivre. L’enjeu étant de parvenir, à terme, à réduire ces niveaux sans détériorer les propriétés organoleptiques des produits, ni supprimer la dimension plaisir liée à leur consommation. Afin d’atteindre cet objectif, une meilleure connaissance des préférences des consommateurs en matière de gras, salé et sucré...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 5

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 2

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 1

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter