Vivre au paradis nuit à l'installation  Abonné

Publié le 09/07/2018

Les paysages de rêve de la Nouvelle-Calédonie ne suffisent pas à séduire sur le long terme les jeunes médecins (voir repères), qui se font rares. 

Malgré une récente modernisation des services hospitaliers publics et un équipement médical équivalent à celui de la métropole, les établissements manquent de réanimateurs et d'urgentistes. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte