Syndrome de Marfan et apparentés

Repérer pour prévenir les événements aortiques  Abonné

Par
Publié le 19/11/2018
marfan

marfan
Crédit photo : PHANIE

option 2 a detourer

option 2 a detourer
Crédit photo : PHANIE

Le syndrome de Marfan classique et les syndromes apparentés sont des maladies rares, dont l’incidence annuelle est estimée autour d’un cas pour 5 000 naissances. Elles sont de transmission autosomique dominante, avec une forme familiale dans 75 % des cas, mais on observe environ 25 % de mutations de novo. Les formes syndromiques sont caractérisées par l’association à des degrés divers d’atteintes cardiovasculaires, musculosquelettiques, rhumatologiques, ophtalmologiques, craniofaciales et pulmonaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte