IVG chez les mineures

Propositions phares pour y remédier

Publié le 25/06/2012

LA FRANCE est un mauvais élève en Europe avec 90 000 IVG par an chez les moins de 25 ans. Le Pr Israël Nisand et le Dr Brigitte Latombe ont bon espoir de voir adopter par le gouvernement en place nombre de leurs propositions faites dans un rapport ministériel, « Comment diminuer les grossesses non désirées chez les jeunes filles ? ». Un objectif : voir diminuer de 60 000 par an le nombre des IVG par an chez les jeunes femmes. Réaliste si on se réfère aux chiffres de nos voisins suisses et néerlandais.

Les solutions sont simples :

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?