Anti-PCSK9 et athérome coronaire

Plus le LDL est bas, plus la plaque régresse  Abonné

Par
Publié le 01/12/2016
AntiPcsk9

AntiPcsk9
Crédit photo : Phanie

L’étude GLAGOV (Global Assessment of Plaque Regression with a PCSK9 Antibody as Measured by Intravascular Ultrasound) dont les résultats ont été présentés par Steven Nissen (Cleveland Clinic, Ohio, états Unis) indique tout à la fois qu’un anti-PCSK9 prescrit pendant 18 mois est efficace pour diminuer le HDL et bien toléré, et que ce traitement et/ou la valeur très basse de LDL atteinte permet de réduire le volume de l’athérome coronaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte