Misogynie ou l'offense à la pudeur… masculine  Abonné

Par
Publié le 08/02/2018

Souvent très mal accueillies par leurs collègues masculins, les premières étudiantes en médecine durent aussi faire face à l’hostilité de certains de leurs professeurs, lesquels ne manquaient pas d’arguments, des plus simplistes aux plus curieux, pour justifier leur opposition à leur entrée dans le monde médical.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte