Troubles du cycle

Les pièges diagnostiques de l'hyperandrogénie

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 31/01/2019
SPOK

SPOK
Crédit photo : DR P. MARAZZI/SPL/PHANIE

« Les dernières recommandations internationales concernant le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ont clairement défini en 2018 (1) ses critères diagnostiques afin que toute femme présentant des troubles du cycle, une surcharge pondérale et des ovaires multifocullaires à l'échographie ne soit pas systématiquement étiquetée SOPK », annonce le Dr Geoffroy Robin (CHU de Lille).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?