Dépistage du mélanome

Les facteurs psychologiques d’adhésion  Abonné

Par
Publié le 27/04/2017

Développer une stratégie de dépistage ciblé du mélanome impose d’informer les patients qu’ils ont un risque élevé de mélanome. Cette information peut être source de stress. Les liens entre la personnalité des patients, le stress induit par l’information, et l’adhésion au dépistage sont mal connus. L’objectif de cette étude était d’évaluer si la réalisation de l’examen cutané annuel recommandé dans le cadre d’un dépistage ciblé du mélanome dépendait du niveau de l’anxiété ou du stress induit chez des patients ayant été informés qu’ils étaient à risque élevé de mélanome.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte