Le « Cloud » médical : en toute sécurité

Publié le 02/12/2011
1322792557302250_IMG_72223_HR.jpg

1322792557302250_IMG_72223_HR.jpg

1322792554302248_IMG_72221_HR.jpg

1322792554302248_IMG_72221_HR.jpg

1322792556302249_IMG_72222_HR.jpg

1322792556302249_IMG_72222_HR.jpg

1322792551302246_IMG_72219_HR.jpg

1322792551302246_IMG_72219_HR.jpg

1322792553302247_IMG_72220_HR.jpg

1322792553302247_IMG_72220_HR.jpg

1322792550302245_IMG_72224_HR.jpg

1322792550302245_IMG_72224_HR.jpg

1322792558302305_IMG_72247_HR.jpg

1322792558302305_IMG_72247_HR.jpg

1322792559303182_IMG_72425_HR.jpg

1322792559303182_IMG_72425_HR.jpg

Le Cloud Computing, c’est l’informatique dans le nuage. C’est-à-dire que les applicatifs et les données sont déportés de l’ordinateur local vers un serveur distant. On y accède le plus souvent par le biais d’un service Web. Rien d’inconnu pour un médecin qui utilise les téléservices de l’Assurance-maladie, s’est déjà connecté au DMP d’un patient, ou encore s’est essayé à la télétransmission des FSE en ligne ou à la gestion de son agenda sur Internet.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?