Une physiopathologie revisitée

L’acné vue par la dysbiose

Par
Dr Nathalie Szapiro -
Publié le 14/06/2018
acné option 1

acné option 1
Crédit photo : PHANIE

acné option 2 existe aussi en jaune

acné option 2 existe aussi en jaune
Crédit photo : PHANIE

option 3

option 3
Crédit photo : PHANIE

Tout comme il existe un microbiote intestinal, il existe un microbiote cutané. « Une hyperséborrhée associée à des anomalies des kératinocytes au niveau du follicule pilosébacé, comme cela se voit dans l’acné, peut induire un déséquilibre au niveau de cette flore. Dans ce cas, les ratios de composition entre les bactéries se modifient, et ce changement de profil de la flore aboutit à une activation de l’immunité innée de la peau et à un phénomène d’inflammation », explique la Pr Brigitte Dreno, chef du service de dermatocancérologie au CHU de Nantes.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?