Dossier

La formation des professionnels, un facteur protecteur  Abonné

Publié le 07/01/2019
La formation des professionnels, un facteur protecteur 

Formation attack
SEBASTIEN TOUBON

Les troubles de stress post-traumatiques (TSPT) n'épargnent pas les intervenants mobilisés après une attaque terroriste (forces de l’ordre, sapeurs-pompiers, associatifs de la protection civile, médecins ou infirmiers). Ces derniers pourraient toutefois en être préservés grâce à des formations préalables aux risques psychosociaux et aux conséquences psychologiques. Cette conclusion ressort d’une étude (1) menée dans la suite des attentats de 2015 à Saint-Denis, sur les terrasses de cafés parisiens et au Bataclan, auprès des professionnels de santé (34 % de l’échantillon de 698…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte