Infertilité, environnement et mode de vie

Il faut développer le dépistage  Abonné

Publié le 07/01/2016

Les facteurs toxiques responsables d’infertilité se rencontrent dans l’environnement (pollution de l’air, eau), dans l’alimentation, dans les produits dits phytosanitaires et aussi dans les modes de vie (alimentation industrielle, cosmétiques, tabac, alcool, cannabis).

La contamination intra-utérine par tous ces produits laisse des traces à l’âge adulte : les facteurs influençant la fertilité acquise sont essentiellement le tabac, l’alcool, le cannabis, la nutrition et le stress.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte