Chez les femmes en surpoids ou obèses

Échec des probiotiques pendant la grossesse

Par Pr Serge Halimi
- Mis à jour le 15/07/2019
Diabète gestationnel

Diabète gestationnel
Crédit photo : Phanie

Partout dans le monde, le diabète gestationnel (DG) constitue un enjeu important de santé : dépistage, prévention, suivi des patientes et des enfants occupent beaucoup la médecine dans la plupart des pays. Une question de taille est abordée dans cette étude (1), celle de la prévention. Déjà précédemment, des essais ont été menés avec la metformine, le myoinositol, et des modifications du mode de vie… Il s'agissait ici de déterminer si les probiotiques, administrés pendant la grossesse pourraient prévenir le DG, en particulier chez des femmes obèses. Le rationnel étant le rôle du microbiote intestinal dans la régulation du métabolisme.

Femmes obèses

L'essai contrôlé-randomisé en double insu, a été mené en Australie chez femmes enceintes en surpoids et/ou obèses. La composition des probiotiques est celle antérieurement proposée consistant en un mélange Lactobacillus rhamnosus (LGG) et Bifidobacterium animalis subspecies lactis (BB-12), à la dose de > 1x109 colonies/J pris dans une capsule à partir du 2e trimestre de la grossesse.

L'étude a porté sur 411 femmes. Le DG est apparu chez 12,3 % (25 sur 204) de celles du groupe placebo et 18,4 % (38 sur 207) du groupe des probiotiques (NS). Les données de l'HGPO étaient similaires.

En revanche, la prise de poids excessive de la mère et le taux de petit poids de naissance de l'enfant pour l'âge gestationnel (< 10e centiles) ont été moindres dans le groupe probiotique.

Un effet sur le poids ?

Au total, malgré une précédente étude favorable (Finlandaise) chez des femmes enceintes normopondérales, mené avec les mêmes probiotiques, l'apport de probiotiques n'a pas eu d'effet préventif sur l'apparition de DG chez des femmes à haut risque de DG, puisqu'en surpoids ou obèses. Cependant, des effets favorables sur le poids des enfants et une moindre prise de poids des femmes sont encourageants. C'est un traitement de surcroît sans aucun danger et facile à mettre en œuvre, mais dont le mode d'action éventuel reste flou.

Professeur émérite, université Grenoble-Alpes 
(1) Probiotics for the prevention of gestational diabetes mellitus in overweight and obese women: findings from the spring double-blind randomized controlled trial. Callaway L et al. Diabetes Care March 2019;42:364–71doi.org/10.2337/dc18-2248