Pansements

Deux études comparatives  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 21/02/2019

Dans l’essai Explorer (1), un pansement hydrocellulaire avec matrice TLC-NOSF (qui favorise le bourgeonnement des plaies chroniques en luttant contre l’excès de métalloprotéases) divise par deux le temps de cicatrisation de la plaie. Chez 240 patients, à 20 semaines, la plaie est fermée pour 48 % du groupe pansement à l’octasulfate de sucrose vs 30 % avec le pansement témoin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte