Prévention des complications des biopsies prostatiques

De nouveaux challenges

Publié le 09/01/2014

« Selon le type et le grade des événements indésirables, les complications des biopsies prostatiques concernent de 10 à 25 % des patients, ce qui souligne bien l’intérêt de la tenue d’un registre local », a rappelé le Pr Vincent Ravery. À côté des complications infectieuses (infection urinaire, prostatite), peuvent apparaître des saignements (hématurie, hémospermie, plus rarement rectorragie), ou des douleurs. Les complications urinaires transitoires concernent jusqu’à 25 % des patients, avec dans 2 % des cas une rétention.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?