L'annonce d'un frottis anormal

Comment informer au mieux les patientes ?   Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 14/01/2019

Alors que la peur du cancer du col de l'utérus envahit les patientes au moment de l'annonce d'un frottis anormal ou d'un test HPV positif, « les informations données peuvent être très discordantes », déplore le Pr Jean-Luc Mergui, ancien président de la Société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginale (SFCPCV) lors du 42e congrès national de la société savante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte