Une poule sur deux en élevage alternatif, d'ici 2022

Par
Publié le 15/10/2018
poule

poule
Crédit photo : PHANIE

C'est l'objectif que l'interprofession française des œufs (CNPO) s'est fixé, dans le cadre de son plan de filière. Le CNPO souhaite, ainsi, accompagner la transition progressive des élevages français vers le plein air, le sol et le biologique. « Nous voulons atteindre 50 % de poules pondeuses en élevages alternatifs à la cage aménagée d'ici 2022, tout en préservant le potentiel de production de la filière », indique Maxime Chaumet, secrétaire général du CNPO, soulignant que la filière est autosuffisante depuis 2012.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)