Une charte pour les aumôneries hospitalières

Un référent et un projet de service dans chaque établissement  Abonné

Publié le 04/11/2011
1320372877295407_IMG_70637_HR.jpg

1320372877295407_IMG_70637_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON/LE QUOTIDIEN

1320372878295446_IMG_70639_HR.jpg

1320372878295446_IMG_70639_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

« L’AUMÔNIER est un agent public », souligne tout d’abord la charte. Quel que soit le culte auquel il appartient, qu’il soit rémunéré, auquel cas il est recruté sur la base d’un contrat de droit public en qualité d’agent contractuel, ou qu’il soit bénévole, il est alors considéré comme un collaborateur occasionnel du service public, il est, dans tous les cas, soumis à l’autorité du chef d’établissement. Il doit se conformer au règlement intérieur, ainsi qu’aux règles déontologiques qui s’imposent à toute personne qui intervient dans l’hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte