Un point d’information de l’AFSSAPS  Abonné

Publié le 02/04/2012

Dans un point d’information en date du 19 mars, l’Afssaps indique qu’un recours à d’autres médicaments comparables ou similaires au Semap et bénéficiant d’une AMM à l’étranger peut être décidé par le biais d’une autorisation d’importation (AI) ou d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU). Ces mesures étant essentiellement praticables en Europe, ajoute l’agence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte