Accouchements à faible risque obstétrical

Trouver le juste degré de médicalisation pour mieux accompagner

Par Hélia Hakimi-Prévot
- Publié le 05/03/2018
- Mis à jour le 15/07/2019
accouchement

accouchement
Crédit photo : PHANIE

« Ces recommandations s'adressent aux gynécologues-obstétriciens, pédiatres, sages-femmes, anesthésistes, aides-soignants. Mais aussi, aux patientes qui peuvent ainsi être informées de la bienveillance dont elles vont pouvoir faire l'objet lors de leur accouchement », souligne le Pr Bernard Hédon, gynécologue-obstétricien, à Montpellier, co-président du groupe de travail de la HAS, ancien président du CNGOF.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?