L’exposition des professionnels aux rayonnements ionisants continue de baisser

Publié le 17/07/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : S. TOUBON

Les travailleurs de la santé, mais aussi du nucléaire et de la recherche, ont reçu une dose totale de radioactivité plus faible en 2014, selon le bilan annuel de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (ISRN), qui indique avoir augmenté de 2 % le nombre de salariés surveillés (359 646 au total).

La dose totale enregistrée en 2014 est en baisse de 8 % par rapport en 2013. Ces derniers chiffres confirment donc la tendance enregistrée en 2012 (-3 %) et 2013 (-2 %). La très grande majorité des travailleurs (96 %), tous secteurs confondus, ont reçu une dose individuelle inférieure à 1 milliSievert (mSv), la limite annuelle réglementaire pour la population. Ce qui fait le pourcentage des travailleurs exposés à plus de 1 mSv (4 %, soit 13 072 personnes) est resté stable au cours des 5 dernières années.

Quelques cas isolés

Il faut noter que la dose totale était supérieure à la limite réglementaire fixée par le Code du travail (20 mSv) pour 9 travailleurs. Ces cas de dépassement concernaient 6 travailleurs du secteur médical. « À la date d’établissement de ce bilan, des enquêtes sont encore en cours pour confirmer certaines valeurs enregistrées », précise l’IRSN.

Hormis ces cas isolés, le secteur médical est plutôt protégé. Le rapport indique que le domaine médical et vétérinaire, qui regroupe 63 % des effectifs, présente une dose individuelle moyenne stable par rapport à 2013. À l’inverse, les travailleurs du nucléaire et de l’industrie non nucléaire reçoivent en moyenne les doses les plus élevées. L’IRSN précise également que l’exposition au rayonnement cosmique des personnels navigants de l’aviation civile est restée stable.

Dr I. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr