Affaire des prothèses mammaires PIP

Les dispositifs médicaux en question  Abonné

Publié le 09/01/2012
1326125353312869_IMG_74958_HR.jpg

1326125353312869_IMG_74958_HR.jpg
Crédit photo : AFP

1326125356312917_IMG_74964_HR.jpg

1326125356312917_IMG_74964_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LE RAPPORT demandé, dès la fin du mois, à la Direction générale de la Santé (DGS) et à l’Agence sanitaire de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) devrait permettre de recenser tous les dysfonctionnements survenus dans l’affaire des prothèses mammaires PIP. À l’issue de la deuxième réunion du comité de suivi, jeudi dernier, les recommandations restaient inchangées : les femmes porteuses de prothèses PIP doivent se voir proposer, de manière systématique, l’explantation préventive même sans signe clinique de détérioration de l’implant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte