Lyse adipocytaire à caractère invasif

Le Conseil d’État confirme leur interdiction  Abonné

Publié le 22/02/2012

EN JUIN DERNIER, la Haute juridiction, statuant en référé, avait suspendu le décret du 11 avril 2011 interdisant les « techniques à visée lipolytique non invasives ». Elle vient de rendre, la semaine dernière, son jugement sur le fond en confirmant l’interdiction de cinq techniques de lyse adipocytaire qui présentent un caractère invasif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte