L'ANSES alerte sur la berbérine et le risque d'interactions médicamenteuses

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 25/11/2019

Crédit photo : DR

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES) met en garde contre les compléments alimentaires à base de berbérine, utilisés pour réguler la glycémie et la cholestérolémie, « bien qu'aucune allégation de santé ne soit autorisée au niveau européen », est-il rappelé.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)