La loi prostitution de 2016 nuit gravement à la santé, selon les associations qui demandent la fin du paradigme abolitionniste  Abonné

Par
Publié le 07/07/2020

Crédit photo : PHANIE

Las d'attendre le rapport d'évaluation de la loi de 2016 sur la prostitution, qui vient à peine de paraître (avec deux ans de retard), une douzaine d'associations communautaires et de santé* livre leur analyse. Cinglante. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte