Faire de la santé environnement un enjeu présidentiel mobilise des associations

Par
Coline Garré -
Publié le 20/09/2016

Quatre-vingt-dix pour cent des Français estiment que la mise en place de réglementations visant à réduire significativement l'exposition des enfants à des polluants chimiques toxiques doit faire partie des priorités du gouvernement en matière de santé et d'environnement, révèle un sondage réalisé par l'IFOP pour Générations futures*. Une prise de conscience partagée de tous, mais plus vive chez les plus de 50 ans (entre 93 % et 95 %) et les urbains (92 % de oui en province et 89 % en agglomération parisienne, vs 86 % dans les communes rurales).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)