Faire de la santé environnement un enjeu présidentiel mobilise des associations

Par
Publié le 20/09/2016

Quatre-vingt-dix pour cent des Français estiment que la mise en place de réglementations visant à réduire significativement l'exposition des enfants à des polluants chimiques toxiques doit faire partie des priorités du gouvernement en matière de santé et d'environnement, révèle un sondage réalisé par l'IFOP pour Générations futures*. Une prise de conscience partagée de tous, mais plus vive chez les plus de 50 ans (entre 93 % et 95 %) et les urbains (92 % de oui en province et 89 % en agglomération parisienne, vs 86 % dans les communes rurales).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)