En finir avec le « tabou des règles » : les députés veulent des médecins davantage impliqués  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 12/02/2020

Crédit photo : PHANIE

Les députées Laëtitia Romeiro Dias (LREM) et Bénédicte Taurine (LFI) recommandent de renforcer la formation des médecins généralistes et des gynécologues sur l'endométriose, en y consacrant un module spécifique dès leur formation initialeLeur rapport, rendu public ce 11 février et adopté par la délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale, entend rompre avec le « tabou des règles » et propose quelque 47 mesures pour que les règles soient moins « génératrices d'angoisses et souffrances ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte