À Clermont-Ferrand, les hôpitaux locaux se méfient des GHT « trous noirs » et plébiscitent les CPTS 

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 30/11/2018
hopital local

hopital local
Crédit photo : PHANIE

À quelle sauce les hôpitaux locaux vont-ils être mangés avec le déploiement du plan Ma santé 2022 ? C'est l'une des questions évoquées à l'occasion du colloque annuel de l'Association nationale des centres hospitaliers locaux (ANCHL) qui se tenait ce vendredi à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Devant la restructuration de l'offre territoriale qui s'annonce, les acteurs des petits établissements de soins ont marqué leur volonté de travailler avec les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) plutôt qu'au sein des massifs groupements hospitaliers de territoire (GHT).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?