Chlordécone : les consommateurs de denrées du circuit informel sur-exposés

Par
Coline Garré -
Publié le 18/12/2017
Chlordécone

Chlordécone
Crédit photo : AFP

Attention aux denrées qui proviennent des circuits informels - autoproduction, dons, ventes sur les bords de route ou les étals, afin de n'être pas sur-exposé à la chlordécone dans les Antilles, met en garde l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'alimentation et du travail (ANSES), à la lumière des résultats de l'étude « Kannari », mise en place en 2011.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)