Activité partielle et Covid : la Société de pneumologie s'alarme de l'oubli des insuffisants respiratoires chroniques  Abonné

Par
Publié le 03/09/2020

Crédit photo : PHANIE

« Un oubli qui pourrait avoir de graves répercussions », c'est ainsi que la Société de pneumologie de langue française (SPLF) juge l'exclusion des patients respiratoires chroniques de la nouvelle liste des personnes vulnérables, présentant un risque particulièrement élevé de formes graves de Covid-19, qui peuvent encore bénéficier du dispositif exceptionnel d'activité partielle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte