Apaiser la prise en charge de l’infertilité

L’hypnose par réalité virtuelle au chevet de la PMA  Abonné

Par
Benjamin Leclercq -
Publié le 28/10/2019

L’hôpital Saint-Luc (Belgique) a intégré il y a deux ans l’hypnose par réalité virtuelle à son parcours de procréation médicalement assistée (PMA). Si les effets de l’hypnose sur le stress et la douleur sont prouvés et remarquables, l’équipe belge mène une étude pour mesurer son impact final sur le taux de grossesse.

L'hypnose est dispensée grâce à un casque de réalité virtuelle, juste avant l'opération

L'hypnose est dispensée grâce à un casque de réalité virtuelle, juste avant l'opération
Crédit photo : Benjamin Leclercq

La plongée dure une vingtaine de minutes. Dans une eau bleue et limpide, un paysage sous-marin se déploie, paisible. Une baleine passe, ses battements de queue doux et répétitifs invitent à l’apaisement… Nous ne sommes pas à bord du Nautilus mais bien dans un service de PMA, celui des Cliniques universitaires Saint-Luc (1 200 cycles de FIV chaque année), à Bruxelles. Ici, avant une ponction d’ovocyte ou une insémination intra-utérine, les patientes peuvent bénéficier de cette hypnose guidée, via un casque de réalité virtuelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte