Des résultats inégalés avec un inhibiteur d'IGF1

Une biothérapie se fait une place dans l'ophtalmopathie de Basedow  Abonné

Par
Publié le 04/05/2017
Basedow

Basedow
Crédit photo : PHANIE

Le teprotumumab, un inhibiteur du récepteur de l'IGF1, est le premier traitement médical de l'ophtalmopathie de la maladie de Basedow à faire preuve d'un tel niveau d'efficacité et de tolérance, selon une étude du « The New England Journal of Medicine ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte