Chez des macaques

Un gel microbicide composé de « miniCD4s »  Abonné

Publié le 11/12/2012
1370335822396779_IMG_95574_HR.jpg

1370335822396779_IMG_95574_HR.jpg

L’ÉTUDE présentée par Dereuddre-Bosquet et coll. fournit une preuve de principe en faveur d’une stratégie de prévention du VIH dans le cas de la transmission sexuelle. Les auteurs décrivent l’ingrédient clef, formé de petits peptides qui forment un leurre où le virus se lie, l’empêchant de pénétrer et d’infecter les CD4. Ils ont nommé le composé formé de 27 acides aminés « miniCD4s », car il imite le récepteur du CD4 par lequel le VIH pénètre dans l’organisme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte