Des « super récepteurs T » potentiellement transférables en thérapeutique

Les CD4, comme les CD8, tuent le VIH chez les contrôleurs

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 11/06/2018
cd4

cd4
Crédit photo : DR

Dans l'infection par le VIH, les rares patients dits contrôleurs, en raison de leur capacité à contrôler spontanément le virus et à éviter l'infection en l'absence de tout traitement, sont les détenteurs de précieuses clefs pour faire avancer la recherche.

C'est en étudiant la quinzaine de patients contrôleurs de la cohorte ANRS (CODEX CO21) que des chercheurs de l'Institut Pasteur en collaboration avec l'université Monash (Victoria, Australie) ont réussi à mettre en évidence un rôle jusque-là inconnu des cellules T CD4.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?