Une susceptibilité réversible par l'exercice physqiue

Le valproate en prénatal augmente le risque d'épilepsie à l'âge adulte  Abonné

Publié le 03/04/2018

En France, l'ANSM recommande de ne pas traiter les femmes enceintes avec du valproate en raison du risque de survenue de troubles neurodéveloppementaux. Une étude japonaise publiée dans les « Proceedings of the National Academy of Sciences » montre chez la souris que l'exposition prénatale à la molécule augmente aussi la susceptibilité à l'épilepsie à l'âge adulte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte