Le Grand Prix INSERM attribué à Alain Tedgui pour ses recherches sur l'athérosclérose

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 29/11/2018
ALAIN TEDGUI

ALAIN TEDGUI
Crédit photo : INSERM

L'INSERM remettra le 11 décembre prochain son Grand Prix à Alain Tedgui pour ses travaux sur l'athérosclérose, et son Prix spécial à Pierre Golstein pour l'identification de la protéine CTLA-4. Sept autres chercheurs et ingénieurs seront également récompensés.

La dimension inflammatoire de l'athérosclérose

À travers ses recherches, Alain Tedgui et son équipe ont contribué à mettre en évidence l'aspect inflammatoire de l'athérosclérose. À la fin des années 1990, ils découvrent l'effet anti-athérogène de l'interleukine 10 (IL-10) et du TGFβ, deux cytokines. Puis, en 2006, ils montrent le rôle protecteur des cellules T régulatrices, sous-population de lymphocytes T capables de sécréter ces deux cytokines. Enfin, au début des années 2010, ils identifient le rôle pro-athérogène des lymphocytes conventionnels B2.

Ces découvertes ont donné lieu à deux essais de phase I/II en cours en Angleterre.

D’une découverte fondamentale au prix Nobel

Dans les années 1980, Pierre Golstein et son équipe du centre d'immunologie de Marseille-Luminy travaillent sur l'identification des mécanismes moléculaires de la cytotoxicité. Ils identifient alors un certain nombre de molécules, dont CTLA4 en 1987. À ce moment-là, la fonction de cette protéine demeure inconnue.

Ce n'est qu'en1995 que deux équipes américaines démontrent le rôle inhibiteur sur les lymphocytes T de CTLA4. Un an plus tard, l'Américain James Allison met en évidence les propriétés antitumorales des anticorps anti-CTLA4. Ce travail lui a valu cette année le prix Nobel de médecine et de physiologie, avec Tasuku Honjo, dont le travail a porté sur un anti-PD-1.


Source : lequotidiendumedecin.fr