Une thérapie ciblée anti-inflammatoire pour un cerveau plus jeune

Le déficit cognitif lié à l’âge peut être dû à une fuite de la barrière hémato-encéphalique

Par
Dr Véronique Nguyen -
Publié le 10/01/2020

Avec l’âge, la barrière hémato-encéphalique peut fuir, confirme une équipe à l’IRM. Leur étude montre que l’entrée d’albumine dans le cerveau active la voie TGF-bêta dans les astrocytes, ce qui entraîne une hyperexcitabilité neuronale et un déficit cognitif. Ces troubles sont améliorés par un anti-TGF-bêta (transforming growth factor-beta) chez la souris.

Un autre scénario explique pourquoi le cerveau âgé ne fonctionne pas bien

Un autre scénario explique pourquoi le cerveau âgé ne fonctionne pas bien
Crédit photo : PHANIE

« Lorsque nous pensons au cerveau âgé, nous avons tendance à penser à la neurodégénérescence. Néanmoins un autre scénario peut expliquer pourquoi le cerveau âgé ne fonctionne pas bien : le brouillard lié à l’inflammation ».

Cette nouvelle hypothèse est soutenue par la Pr Daniela Kaufer, de l’université de Berkeley aux États-Unis, qui a dirigé avec le Pr Alon Friedman, de l’université Ben Gourion du Néguev en Israël, deux études complémentaires publiées dans Science Translational Medicine.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?