A quand l’implantation de tissus produits artificiellement ?

La bio-impression pose les bases d’une médecine régénératrice  Abonné

Publié le 08/10/2018

« Nous sommes véritablement dans un domaine où l’apport des technologies numériques est déjà important et le sera de plus en plus face à l’enjeu du passage d’applications in vitro à des produits in vivo », confirme Bruno Brisson, directeur général de Poietis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte