Incapacité motrice : des pistes de traitements qui marchent  Abonné

Par
Publié le 16/03/2016

Aujourd'hui, 12 millions de personnes dans le monde sont atteintes d'incapacité motrice due à une exagération du tonus musculaire ou spasticité. Mais les traitements proposés restent peu satisfaisants. Une équipe CNRS de l'Institut de neurosciences de la Timone (université Aix-Marseille) vient de publier, dans « Nature Medicine », une étude pointant l'un des mécanismes moléculaires responsables de la pathologie. Elle propose également deux solutions thérapeutiques après des résultats concluants sur les rats. L'une d'entre elles sera testée lors d'essais de phase II dès cette année.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte