Des études qui renforcent l'intérêt de la vaccination

Comment le virus de la rougeole provoque une amnésie immunitaire  Abonné

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 12/11/2019
Après une infection par le virus de la rougeole, plus des deux tiers des anticorps du répertoire immunitaire peuvent être éliminés. Cette découverte est un des mécanismes par lequel le virus rend l’organisme plus vulnérable aux autres pathogènes.
Le virus de la rougeole attaque la mémoire immunitaire, au contraire du virus atténué présent dans le vaccin.

Le virus de la rougeole attaque la mémoire immunitaire, au contraire du virus atténué présent dans le vaccin.
Crédit photo : Phanie

Le virus sauvage de la rougeole perturbe la mémoire du système immunitaire. Après l’infection, les anticorps dirigés contre d’autres pathogènes rencontrés au préalable sont moins nombreux. Deux études parues simultanément dans « Science » et « Science Immunology » ont décortiqué la façon dont ce virus altère l’immunité des personnes infectées en s’attaquant aux cellules mémoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte